Le site des Univers Obscurs_

 
ARTICLES_
 
 
ARCANES_
 
RECHERCHE_

Mot exact résultats
par page
 
NEWSLETTER_

Prénom
Email
Comment avez-vous connu Arts Sombres ?


 

amateur(s) d'Arts Sombres
actuellement en ligne

Sur le Vif : Cinéma
24 Heures pour un Remake, Episode 4
Suite et pause : Les hommes forts d'Hollywood déjeunent. Ils ne restent pas inactifs pour autant...
Tous Droits Réservés
12h00. Le déjeûner des fauves commence. De retour chez lui, Kirk Douglas avale un cocktail multivitaminé avant de partir courir 50 km.

Steven Soderbergh suspend toutes ses activités cinématographiques pour discuter avec son conseil juridique.

Leonardo DiCaprio découvre avec horreur que Tata Demi a oublié le beurre de cacahouètes sur ses tartines de confiture. Il pleure et s’arrache les cheveux. Le proviseur l’envoie en désintoxication.

Nicole Kidman appelle Alejandro Amenabar pour lui proposer de faire un film : Autant en emporte d’Autres vents. Elle raccroche, le téléphone sonne. Tom Cruise vient d’accepter le projet. Nicole entend un bruit de vaisselle cassée et un fort accent espagnol : Pénélope Cruz est outrée de ne pas se voir attribuer le rôle de Dona Scarlett. Tom promet de rappeler.

Michael Bay passe en numérique, faute de pellicule. Il propose à George Lucas de déjeûner avec lui d’un bon sundae à la guimauve pour en discuter. Les deux hommes tombent vite d’accord.

Jerry Bruckheimer casse un biscuit de soldat et en offre la moitié au clochard australien qu’il prend toujours pour Russell Crowe.

Jean-Claude Van Damme émerge de son coma en sursaut ; Il est sur un lit d’hôpital et s’exclame : « Bon sang, c’est incroyable, je sais, mec, que tu vois, autour de nous, man, il y a, tu vois, la vie, et l’amour, et aussi la guerre, parce que tu vois, l’argent c’est les enfants, et ça c’est l’esprit à l’intérieur de tout... Et de rien... » Deux bonzes passant par là le prennent pour la nouvelle réincarnation du Dalaï-Lama. Ils le kidnappent après qu’il ait reconnu l’authentique slip kangourou du précédent Lama et l’ait mangé.

Luc Besson partage ses chocos BN avec Dominique Pinon. Il lui avoue que son remake sera axé Jeunes, et qu’il aimerait intégrer un élément Téci dans le film. Dominique Pinon lui suggère d’appeler Ron Perlman.

Sur le front DeLaurentiis, Sir Anthony Hopkins se dit prêt à tourner. Dino annonce qu’il préfère laisser Ridley Scott au vestiaire. Il fera entrer Dominic Sena sur le terrain pour créer un Autant en Emporte le vent riche en suites potentielles.

Et William Friedkin, me direz-vous ? Il ne chôme pas. Menant tous ses procès de front, notamment celui qui empêchera Paul Thomas Anderson, réalisateur labellisé du seul remake autorisé, d’utiliser le titre ni aucun nom de personnage de l’original, le cinéaste envisage de transposer l’intrigue au vingt et unième siècle dans le milieu des basketteurs trafiquants de drogue, le tout étant filmé caméra à l’épaule avec des combats sanglants.

Quant à Paul Thomas Anderson, il annonce sa déception officiellement quant à son procès Friedkin. En secret, le jeune prodige est soulagé : son remake se déroulera dans l’univers des anciens d’un groupe de syndicalistes étudiants retrouvant, trente ans après, la fille dont tous étaient amoureux, lors d’un week-end à la campagne.

Malheureusement, Kenneth Brannagh et Lawrence Kasdan ont vent du projet. Les procès s’annoncent...
Henry YAN
(05 mai 2003)

Voir ses articles

Vos commentaires sur cet article

 

 

 

© 2003-2005 Arts Sombres | amateurs d'Arts Sombres depuis octobre 2003